Sur Internet

• Les annuaires pro et les moteurs de recherche sont pratiquement inutiles : ils sont généralement incomplets.  Ainsi, seuls ceux qui payent peuvent y apparaître.  Les jugements qu’on y trouve ne sont pas crédibles.  N’importe qui peut y écrire ce qu’il veut, c’est anonyme.  Parfois l’annonceur lui-même se donne des évaluations positives alors que les appréciations négatives viennent d’un concurrent.

• Les dates d’émission des évaluations et des commentaires sont une mine d’informations, alors  regardez-les attentivement,

• Les vraies recommandations sont rares, si l’annonceur en a plus de deux en l’espace d’un an, suspectez la tricherie.  De la même manière, si un avis négatif est suivi de recommandations positives à des dates rapprochées, alors il y a certainement fraude.

Annuaires des écoles

Les annuaires des bonnes écoles d’hypnose sont un choix judicieux pour vous guider.  L’annuaire de L’IFHE est une référence.  Si vous en choisissez un autre, regardez les programmes de formation de établissement.  La promesse d’être praticien en 10 jours ou moins de formation est à exclure.  Une formation à la PNL en une semaine ou moins est ridicule.  Les modules de mouvements oculaires (EMDR ou AMO), la pose d’anneau gastrique et/ou traitement de la douleur sont aussi à fuir immédiatement.

Bouche à oreille

Les recommandations d’un proche sont souvent un bon point de départ.   Il est toutefois intéressant de savoir dans quelles conditions le travail a été fait pour cette personne.   A t-on traité le symptôme ou la cause ?  L’accompagnement était-il pleinement sécuritaire ?  Le praticien est-il correctement formé ?  etc.  Vous l’avez compris, ce n’est pas forcement parce que le symptôme est parti que le travail est bien fait.

Lieu de recherche

Si vous ne trouvez pas quelqu’un de satisfaisant près de chez vous, cherchez dans les alentours.  Donc, si besoin, déplacez-vous.  Les vrais praticiens à la fois formés, expérimentés et compétents restent trop rares.  Une ou deux heures de route valent alors la peine pour être bien accompagné.  Cela peut, en plus, représenter une économie par la rapidité du traitement.

Retour à l’Accueil ?  Ici